CIVEL

Création d’un centre d’interprétation et de valorisation de l’estuaire et de la Loire dans l’ancienne usine élévatoire

CulturelSites industriels
Saint-Nazaire
Reichen & Robert -  CIVEL

Création d'un centre d'interprétation et de valorisation de l'estuaire et de la Loire dans l'ancienne usine élévatoire de Saint Nazaire.

L’usine élévatoire est un symbole de la ville de Saint Nazaire, témoin de son industrie et de son rapport aux chantiers navals.  Il nous est apparu alors que c’est l’imaginaire des halles industrielles qui domine.

En libérant la façade Est, et en conservant les trois autres à l’identique, c’est alors présenté l’opportunité de mettre en scène sur un même espace la vue sur l’océan, le patrimoine industriel, la cheminée et l’ouverture contemporaine de ce site. C’est au-travers d’une quatrième halle, complétant le rythme de celle qui existe que l’image du CIVEL s’ajoute au symbole et à l’identité de l’usine.

Cette quatrième halle permet de conserver libre l’ensemble de l’espace intérieur existant pour les visites puisque cette nouvelle halle concentre les petits espaces et les espaces techniques. En travaillant l’architecture de cette halle dans la continuité de la toiture et avec l’usage du même matériau translucide, nous créons un repère lumineux, une lanterne la nuit, identifiant de le la vie de ce nouveau lieu.

La scénographie peut alors de déployer dans la totalité de l’usine élévatoire. La salle des machines est recouverte d’un plancher de verre ponctué de quelques trémies laissant émerger certaines machines ou permettant d’observer les turbines. Un spectacle métamorphose cycliquement la salle des machines restituant par vidéo-projection une modélisation des machineries et de leur fonctionnement ou encore l’évocation de la présence de l’eau et du mouvement des marées. Ainsi, le spectacle se découvre-t-il à mi-chemin du parcours grâce à une coursive créée au-dessus des machines. Ce temps fort de la visite incarne toute la légitimité du site de l’ancienne usine pour interpréter et valoriser l’estuaire.

La diversité des espaces scénographiés et de leurs dispositifs, individuels ou collectifs, est au service des contenus et des publics ; une large place est réservée aux contenus renouvelables, aux débats et à la dimension prospective.

Le parcours se déroule au travers de 7 séquences bien identifiables qui retracent les 3 thèmes majeurs qui structurent le récit : un fleuve source et ressource, Un archipel de villes et de ports et enfin un fleuve partagé. Les circulations verticales et horizontales créées pour le projet participent à la mise sous tension du récit, instaurent un rythme permettant de susciter la curiosité et le désir de connaissances des visiteurs dans un rapport sensible à l’espace.

Nos choix se sont portés ainsi légitimement sur la conservation de tout l’espace existant pour la mise en scène et la construction d’une 4ème halle pour créer l’image du CIVEL. La capacité des halles à accueillir ce programme démontre également leur capacité à évoluer par la suite. La toiture et la façade sont adaptables aux qualités requises à l’intérieur. La création d’un plancher de verre au niveau du process des pompes est le deuxième temps fort de la mise en scène de ce patrimoine, pouvoir se promener au cœur du dispositif, en lévitation sera une expérience unique.

La construction d’une nouvelle halle est le principal écart par rapport au programme (sa surface reste inférieure à 30% de la surface du bâtiment existant), mais entièrement justifié par rapport aux capacités supplémentaires et aux libertés qu’elle apporte, elle participe aussi au respect du budget par sa simplicité. Les incidences techniques sont ainsi maîtrisées par rapport aux interventions au sein de l’existant. Le développement de l’esquisse peut se concentrer sur les interactions entre le contenu et les espaces existants puisque ceux-ci sont entièrement dévolus à la visite, la mise au point de l’image de ce nouvel ensemble résidera dans la composition et les détails de la peau translucide de la halle neuve.

La scénographie intérieure et extérieure, la lumière et les modes de communications (sur les façades sur les espaces libres, par les changements de couleurs), l’architecture et les techniques utiliseront les points communs de leurs disciplines pour faire de ce lieu un espace évolutif et flexible. Chaque temps du projet sera alors analysé au regard de sa complémentarité avec halles existantes. Chaque élément doit intégrer ses propres éléments différenciant et ses propres éléments correctifs pour garantir l’objectif de créer, ici, un lieu dont l’histoire, l’imaginaire et l’innovation sont perçus dans un même regard.


Concours : 2013

MAÎTRISE D’OUVRAGE
Région des pays de la Loire

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Reichen et Robert & Associés, mandataire
Bureau d’études TCE – HQE - économiste : Egis bâtiment      
Scénographie : Arc-en-scène
Acoustique : CIAL      

SURFACE
1 567 m² SdP

MONTANT DES TRAVAUX
4,8 M€ HT

CRÉDITS
Perspectives : Kaupunki
Plans d'aménagement : Arc-en-scène, scénographe

Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_Kaupunki_VUE_EXT_NUIT.jpg
Perspective extérieure Nord – Est - nuit
Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_Kaupunki_VUE_INT_SDM.jpg
Perspective intérieure de la salle des machines
Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_PLAN RDC - SCENOGRAPHIE.jpg
Plan d'aménagement du RDC - Arc en scène, scénographe
Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_Kaupunki_VUE_INT_TH2.jpg
Perspective intérieure R+1
Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_COUPE DD.jpg
Coupe
Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_PLAN R+1 - SCENOGRAPHIE.jpg
Plan d'aménagement du R+1 - Arc en scène, scénographe
Reichen & Robert -  RR&A_centre  de l estuaire et de la Loire_Saint-Nazaire_COUPE AA.jpg
Coupe