Siège Social d’Aquitanis

Immeuble de bureaux

Tertiaire
Bordeaux
Reichen & Robert -  Siège Social d’Aquitanis

Construction du nouveau Siège de l’Office Public de l’Habitat de la Communauté Urbaine de Bordeaux (Aquitanis), ZAC des Berges du Lac. La création du siège d’un opérateur de logement social constitue un acte symbolique particulier. Pour le public et les différents partenaires de l’opérateur, le bâtiment se doit en effet d’incarner et de révéler les « valeurs » d’Aquitanis. Il doit véhiculer une symbolique « douce » sous plusieurs aspects :
- à un niveau urbain, de par la place qu’il occupe dans la ville et son tissu, comme par l’image institutionnelle qu’il renvoie.
- à un niveau architectural, autour des notions de générosité, d’ouverture, de modernité et de poésie, mais aussi de rationalité, de durabilité et de performance économique.
- à un niveau environnemental, sur la base d’une approche bioclimatique et de respect de son environnement, notamment par la mise en place d’un système de rafraichissement nocturne naturel.

A. Une symbolique urbaine La situation urbaine de la parcelle est quelque peu particulière, de par se position à l’entrée de la nouvelle ZAC Ginko et de par sa situation en vis-à-vis d’un tissu commercial discontinu, de piètre qualité. Nous avons donc imaginé ce bâtiment comme une mise en scène, un parcours urbain généré par l’assemblage de trois volumes simples :
- au rez-de-chaussée, adossé au parking-silo voisin encore en étude, le parc de stationnement « habillé » par une bande de programmes de services généraux en façade. C’est ce volume en béton lasuré qui gère le rapport à la façade arrière du futur silo de stationnement.
- se développant sur deux niveaux, à l’angle de la parcelle, deux volumes viennent refermer en équerre l’espace d’accueil du siège. Cet ensemble constitue l’articulation de base du projet.
- sur cinq niveaux et dans une géométrie légèrement décalée, les plateaux de bureaux s’articulant autour d’un atrium. Cet assemblage, de par ses masses en déséquilibre, constitue l’élément symbolique fort du projet. Ce jeu subtil d’empilements et de décalages des différents volumes, niveau par niveau, génère un trouble chez le visiteur : c’est une atteinte fine aux lois élémentaires de la gravité. L’espace en creux formé par ces trois volumes génère le vide fondateur du projet. L’ordonnancement des masses structure donc l’espace urbain environnant, mais aussi la spatialité intérieure. L’approche urbaine du siège social doit véhiculer une apparence symbolique, d’ouverture et d’accueil du public. La première idée importante dans cette notion d’ouverture du bâtiment est le brouillage des limites franches entre l’espace public et l’espace privé, la recherche de transparences, de porosité entre les limites bâties… On y rentre naturellement.

B. Une symbolique architecturale S’il n’existe pas de limite sensible entre l’espace public et l’espace privé de la parcelle, il n’existe pas non plus de limite visuelle entre le « dedans » et le « dehors ». On arrive naturellement sous le grand volume du bâtiment principal, on est sous le bâtiment mais, pas encore à l’intérieur... Et quand on y pénètre, c’est pour avoir l’impression d’en ressortir aussitôt, grâce au grand vide de l’atrium qui constitue l’autre élément spatial structurant du projet. L’espace du hall et de l’atrium symbolise l’agora moderne du bâtiment. Cet espace est le lieu de l’échange et des contacts visuels et physiques, entre le public et les collaborateurs d’Aquitanis. Il permet une vision panoptique sur les différentes fonctions du programme, et facilite ainsi l’orientation des visiteurs. La rationalité constructive est aussi au cœur de nos préoccupations. L’apparent déhanché du volume principal n’est en effet pas structurel : ce ne sont que des éléments métalliques légers, les brise-soleil perforés en aluminium anodisé, rapportés en façade qui constituent cette singularité volumétrique. Ces éléments sont indispensables dans la logique environnementale du bâtiment. Au même titre que l’atrium d’ailleurs.

C. Approche environnementale et bioclimatique Le projet s’inscrit dans une démarche de développement durable et de qualité environnementale. Dans notre approche nous avons privilégié l’utilisation de systèmes passifs pour répondre aux enjeux du confort thermique et des consommations énergétiques. Point fondamental, le bâtiment n’est ni rafraichi, ni climatisé, mais bénéficie d’un système de rafraichissement nocturne : le bâtiment s’ouvre la nuit, en partie haute de l’atrium, ainsi que dans les bureaux vers l’extérieur et l’atrium, permettant ainsi de créer un flux d’air frais par tirage thermique à l’intérieur du bâtiment. Les planchers béton du bâtiment laissés apparents et simplement recouverts d’une résine sont refroidies la nuit par l’air frais de l’extérieur. Durant la journée, les dalles restitueront leurs fraîcheurs à l’intérieur des locaux, et permettront d’assurer une température de confort optimisée. L’atrium central est donc aussi utilisé comme un organe de respiration pour le bâtiment. Un paramètre reste à contrôler : l’apport solaire. C’est pourquoi nous avons opté pour une protection par brise-soleil extérieurs, qui constitue aussi l’objet d’une écriture architecturale surprenante. Nous parlons donc d’un bâtiment symbole des valeurs d’un opérateur de logement social comme Aquitanis : générosité, modernité, rationalité, durabilité, innovations, performances économiques, environnementales et bioclimatiques.


Livraison : 2013

Finaliste du Prix Archdaily Building of the year, 2014
Lauréat du prix « Tertiaire » de l’AGORA, 2014
Mission de maîtrise d’oeuvre complète

MAÎTRISE D’OUVRAGE
AQUITANIS

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Platform Architectures, mandataire
Reichen et Robert & Associés
Moex : MATH Ingénierie / Platform Architectures
Bureau d’études structure : Khephren
Bureau d’études fluide, thermique et environnemental : INEX
Economiste : AEI OPC : Cibrobert

SURFACE
4 918 m² SHON

CERTIFICATIONS 
THPE EnR

MONTANT DES TRAVAUX
7,5 M€ HT

CRÉDITS
Photographe : Luc Boegly, J. Ricolleau

Reichen & Robert -  Platform-Aquitanis-Bordeaux-photo 17-Photo L. Boegly.jpg
Reichen & Robert -  Platform-Aquitanis-Bordeaux-photo 16-Photo J. Ricolleau.jpg
Reichen & Robert -  Platform-Aquitanis-Bordeaux-photo 13-Photo L. Boegly.jpg
Reichen & Robert -  Platform-Aquitanis-Bordeaux-photo 07-Photo L. Boegly.jpg
Reichen & Robert -  06_Platform Architectures_Siege social Aquitanis_Bordeaux_˜L. Boegly.jpg
Reichen & Robert -  05_Platform Architectures_Siege social Aquitanis_Bordeaux_˜L. Boegly.jpg
Reichen & Robert -  04_Platform Architectures_Siege social Aquitanis_Bordeaux_˜L. Boegly.jpg